ma démarche artistique / my artistic process


Mes premières expériences me conduisent à m’identifier à un code d’expression graphique que je développerai en complémentarité avec la couleur. Cette double découverte se fera sentir dans mes représentations en aquarelle.
En travaillant l’hyperréalisme , j’ai senti la nécessité de circonscrire des formes par la couleur et, de ce fait, associer la couleur à un état spirituel où elle suscite des contenus affectifs.
Et survient la gestualité que me suggère l’acrylique , je parviens à peindre sans croquis laissant monter mes émotions dans un geste empreint de liberté.
La période que je nomme espace de mouvements libres en est une où le rythme et la structure organique se côtoient donnant toute liberté à l’imprévisible. Sur le plan technique, les couleurs s’entrelaçant et s’opposent créant ainsi une source de tension et des champs d’énergie colorés. Ces constructions organiques m’amènent à introduire une figuration toute particulière à l’intérieur de mon œuvre, celle du cheval.
La dimension ipséïque du cheval , dans sa force, sa puissance et sa mouvance me fascine et me sollicite. Le travail pictural que j’entreprends le positionne dans un espace-temps indéterminé. Toute la symbolique de la gestuelle, de la couleur, de la forme sont interpellées, appréhendées, donnant au regardant la possibilité de plonger dans un univers insaisissable.
La présence de la figuration humaine fait son apparition dans ma production. Les corps dansent dans l’espace, on sent la présence de corps projetés, de corps déliés, j’abolis la frontière entre ce qui est plausible et ce qui ne l’est pas. On déambule dans un lieu d’errance extrêmement narratif où le geste confirme le récit.
Puis la période où le métal prend toute sa dimension tactile. Apparaît un univers sculptural traité dans un espace bidimentionnnel. Tout est effet de disjonctions c’est-à-dire de différences. L’œil est saisi par ce qu’il voit et se prêt à un exercice où il se doit de départager le réel de l’irréel plongeant ainsi dans un imaginaire où fragilité côtoie rigidité, chaleur et froideur. Ces contrastes deviennent partie intégrante de l’œuvre, le bois s’associe au métal pour confirmer cette ambivalence.

Démarche écrite par / written by Louise Vadnais
Bac en Histoire de l'art, 1997


carole lamoureux
© 2016 carolelamoureux.com

Toutes les oeuvres de Carole Lamoureux sont protégées par la SODRAC pour les droits d’auteur / All the production is protected by SODRAC
Tous les prix sont sans taxes au canada / All prices are tax free in Canada